Balade

Un samedi après-midi au Bono (Golfe du Morbihan)

La rivière du Bono nous offre un joli spectacle. Du bleu. Du vert. Du bleu. Et encore du vert. Quelques paddles sont de sortie. Avec cette chaleur et ce soleil, cela ne doit pas être déplaisant d’être sur l’eau. Nous sommes plus « classiques » en arpentant le sentier côtier. Une simple balade pédestre, mais tout aussi charmante !

Infos pratiques : ce sentier part sur la droite, en arrivant sur le port du Bono. Il convient de passer sous le pont suspendu, ouvrage datant du 19ème siècle. 
Balade le Bono

On m’a toujours dit que j’étais têtue. Eh bien, ravie de l’être ! Si je m’étais arrêtée aux dires du couple croisé, juste en dessous du pont, la balade aurait dû être « difficile ». « Oui, ça monte un peu !« , avait précisé Monsieur. Je veux bien croire que la douleur soit subjective mais je trouve (un peu) exagéré d’utiliser le terme « difficile » quand le dénivelé est inférieur à 10 mètres. Non ? Bref, cette balade n’a rien de compliqué. Par contre, il vaut mieux être bien chaussé. Il arrive parfois de devoir contourner quelques racines. Aux familles, oubliez la poussette et optez pour le porte-bébé ! Aussi, aucun risque de se perdre. Le sentier est très bien balisé et ne fait que suivre la rivière.

Les randonneurs sont peu nombreux, en ce samedi après-midi. Quand on en croise, chacun veille bien à respecter la fameuse distance d’1.50 m. Effectivement, nous sortons à peine de cette période de confinement. La priorité n’est pas toujours laissée à ceux qui montent mais que voulez-vous, nous n’allons pas nous fâcher pour si peu.

A un moment, nous sommes talonnés par Marley. Non, pas Bob, cela va de soi ! Mais le petit caniche blanc d’un promeneur. Ce dernier ne cesse de crier son nom à tue-tête mais rien à faire, c’est à nos côtés que Marley se sent bien. Enfin, lui. Pas nous. Vu qu’il me dérange, je lui jette, discrètement, un petit coup de pied pour qu’il déguerpisse ! Si j’avais eu affaire à un gros labrador, tout beau, tout baveux (idéalement couleur chocolat !), j’aurai agi différemment, mais les petites bêtes aigries et moches comme Marley, très peu pour moi ! Oust !

Nous arrivons sans encombre au Moulin de Kervilio, notre point de destination. Je regarde ma montre. Nous avons mis environ 30 minutes. Sans nous presser. Deux copines nous saluent et poursuivent leur route en discutant d’un film qu’elles ont vu récemment. Nous prenons quelques photos et rebroussons chemin tranquillement. Notre balade n’est pas une boucle.

Le retour se fait au calme. Je retiens les éclats de rire d’un groupe d’amis qui pique-niquent sur l’eau et un sourire échangé avec un couple croisé à l’aller. « On les a déjà vus ? » Oui, c’est exact. Je suis très physionomiste. Mon +1, beaucoup moins !


NEWSLETTER

Retrouvons-nous chaque 1er du mois pour La Minute Caribéenne de Pop K’Nel, une newsletter dans laquelle vous serez informé(s) de l’actualité du blog et aurez 3 suggestions culturelles 100% caribéennes (livre, documentaire, bon plan, recette, découverte, …). On se retrouve là-bas ?

(2 commentaires)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :