Une semaine au Sénégal Sine Saloum

Voyage #19 | Une semaine au Sénégal | Explorer le Sine Saloum

Le Sine Saloum prend son nom du fleuve Saloum et de son principal affluent, le Sine. De nombreux sites et guides de voyage présentent cette région comme l’une des plus belles du Sénégal.

C’est ici que se trouve le Parc national du delta du Saloum, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2011. Ce parc s’étend sur près de 76 000 hectares, où s’entremêlent marais, mangroves, bancs de sable, îles et petits villages. Il est également le refuge de centaines d’espèces d’oiseaux.

Le dépaysement semble être le mot d’ordre. Et si on s’accordait quelques jours au sein de cet écosystème si singulier ? 😉

Une semaine au Sénégal Sine Saloum

Après 3 heures de route depuis Dakar, nous mettons le pied dans le Sine Saloum. Espaces dégagés très arides à perte de vue. Cases en construction le long de la route. Des familles en train de collecter l’eau du puits. Autant de paysages de brousse qui me rappellent ceux exposés dans le film « Yao » avec Omar Sy. Vous connaissez ? J’ai vu ce film au cinéma en début d’année. En voici le résumé :

« Depuis son village au nord du Sénégal, Yao est un jeune garçon de 13 ans prêt à tout pour rencontrer son héros : Seydou Tall, un célèbre acteur français. Invité à Dakar pour promouvoir son livre, ce dernier se rend dans son pays d’origine pour la première fois. Pour réaliser son rêve, le jeune Yao organise sa fugue et brave 387 km en solitaire jusqu’à la capitale. Touché par cet enfant, l’acteur décide de fuir ses obligations et de le raccompagner chez lui. Mais sur les routes poussiéreuses et incertaines du Sénégal, Seydou comprend qu’en roulant vers le village de l’enfant, il roule aussi vers ses racines » (source : Allo Ciné). 

Un choix de film pas du tout anodin, à quelques mois de mon départ pour le Sénégal. Vous imaginez bien … 😉 J’ai fais le plein d’images lors de cette projection. Des images devenues réalité tout au long de ce voyage au cœur du Sine Saloum.

Une semaine au Sénégal Sine Saloum

C’est N’Dangane Campement qui sera notre point de chute pour les deux premières nuits. Nous logerons pour les deux suivantes à Palmarin.

Une semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine Saloum

Les excursions proposées par les lodges sont relativement similaires. Nous optons pour deux d’entre elles : des balades en pirogue et une balade en calèche. Combo parfait pour explorer le Sine Saloum côté Terre et côté Mer.

Sine Saloum, côté Mer

C’est Samson qui sera notre piroguier pour quelques heures. Un prénom qui le sied parfaitement ! En effet, si l’on fait le parallèle avec le personnage biblique de l’Ancien Testament, Samson doit sa renommée à sa force extraordinaire. Grand, baraqué, pas un pet de gras (bref beau gosse !), « notre » Samson nous apprend qu’il est champion régional de lutte sénégalaise, sport traditionnel très populaire. Joli hasard, non ? Qui l’eut crû !

La navigation durera quelques heures au cours desquelles nous admirerons l’enchevêtrement des racines des palétuviers, de majestueux baobabs, des hérons cendrés, des martins-pêcheurs, des cormorans, des calaos, …

Une semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine Saloum

Nous poursuivrons la balade en faisant une halte sur Mar Lodj, une île non loin de N’Dangane. Nous prendrons un guide local de l’Office du tourisme pour l’heure à venir, afin de comprendre l’histoire du site. Nos pas nous mèneront à la rencontre d’un peintre local, d’un groupe de marchandes mais aussi jusqu’à un arbre sacré. La forme de ce dernier est d’ailleurs assez surprenante puisqu’il s’agit en réalité de trois arbres qui s’enlacent  de façon naturelle : un rônier, un fromager et un caïcedrat. Ils symbolisent la bonne entente et l’harmonie entre les trois religions (animiste, chrétienne et musulmane). Le traverser à pied porte bonheur paraît-il … Je ne suis pas d’un tempérament superstitieux mais je tente quand même, sait-on jamais …!

Une semaine au Sénégal Sine Saloum

Nous arpentons les rues poussiéreuses du village où chaque recoin nous rapproche un peu plus des traditions locales (tambour tam-tam, …).

Une semaine au Sénégal Sine Saloum

Nous clôturons cette balade par quelques papotages avec un groupe de femmes, installées non loin de l’embarcadère. Elles nous proposent différents produits et objets artisanaux. Après quelques âpres négociations, nous craquerons pour deux jolis bracelets, en souvenir de Mar Lodj.

Une semaine au Sénégal Sine Saloum

Samson nous attend patiemment sur sa pirogue. Lors du trajet retour vers le lodge, nous lui expliquons que nous déplorons encore une fois la pollution plastique. Véritable fléau. C’est certainement le point noir qui aura entacher notre voyage. Nous avions été choqués à Dakar par cette pollution et le serons davantage dans le Sine Saloum, puisqu’elle est bien visible dans les bras de mer principaux. Il nous confirme qu’il s’agit d’un vrai sujet d’actualité ayant atteint un niveau critique mais que la population était de plus en plus sensibilisée face aux dangers de la pollution dans l’océan et sur la faune.

Sine Saloum, côté Terre

Nous sommes partis à la découverte de Djilor-Djidiack avec la Rolls Royce locale : j’ai nommé la calèche ! On en croise partout, partout ! Presque autant que les Peugeot 505 Break chargées 🙂

La balade dure approximativement deux heures. Traverser la brousse en plein cagnard et sur le créneau de midi : DONE ! Dur, dur pour le coup. Il fait chaud et ça tape. Je dirai même que ça tape très fort ! Les anecdotes et histoires contées par notre guide-chauffeur détournent notre attention de cette chaleur écrasante. La récompense à la clé en vaut la chandelle. Mettre le pied à Djilor Djidiack, le village où est né Léopold Sedar Senghor : priceless. Je vous parle d’ailleurs du musée à son effigie à Dakar en cliquant ici.

Une semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine Saloum

A Djilor Djidiack, j’ai eu un ENORME coup de cœur pour le musée MAHICAO (Musée d’Art et d’Histoire dédié aux Cultures d’Afrique de l’Ouest). Niché au fond du jardin du restaurant Miam-Miam, il offre un parcours passionnant au cœur de l’histoire de l’Afrique de l’Ouest. Masques, costumes, sculptures et bien d’autres en font toute sa richesse. Mention très spéciale pour la fantastique guide du musée que nous avons eu plaisir à écouter ce jour-là. Exceptionnelle, avec une belle énergie, féministe, engagée et cultivée. J’ai a-do-ré ! Pour en savoir plus sur ce musée, vous pouvez cliquer ici.

Une semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine SaloumUne semaine au Sénégal Sine Saloum

 

Voici comment s’achève mon voyage au Sénégal, pays où j’ai été fortement marquée par les gens. Tous. Le Sénégal n’a pas volé sa réputation de « pays de la Téranga » où gentillesse et hospitalité font partie du quotidien. Si j’avais l’occasion d’y retourner, je mettrai cette fois le cap sur Saint Louis et le parc national du Djoudj dans le Nord, ou alors en Casamance dans le Sud si le contexte le permet. Ce qui est certain est que ce voyage m’a donné d’autres envie d’Afrique. La Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, le Mozambique et tant d’autres pays me font de l’œil depuis longtemps. Trop longtemps.

Une semaine au Sénégal Sine Saloum

 

A vos marques, prêt, bookez !

Pop K’Nel


Mes coups de cœur : 

  • Hôtels / maisons d’hôtes :

1/ Les cordons bleus : juste au bord d’un bras de mer, endroit fort sympathique pour se reposer. Agréable piscine. Gérant et personnel très avenants. Délicieuse cuisine. Chouette séjour.

Plus d’infos ici

2/ Ecolodge de Palmarin : situation géographique parfaite, à 2 deux pas de la plage. Bungalows propres et de forme originale. Piscine appréciable. Un endroit où s’arrêter pour un bon repos assuré.

Plus d’infos ici



Mes autres chroniques sur le Sénégal : 

Voyage #16 | Une semaine au Sénégal | Bienvenue à Dakar

Voyage #17 | Une semaine au Sénégal | Chère Gorée …

Voyage #18 | Une semaine au Sénégal | Opération Safari dans la réserve de Bandia


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à le partager 🙂 Pensez aussi à vous abonner 😉 

2 réflexions sur “Voyage #19 | Une semaine au Sénégal | Explorer le Sine Saloum

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s