La pointe du Raz,ou quand on ne peut être plus à l’Ouest

Savez-vous ce qu’est un finistère ? Il s’agit d’une avancée de terre sur une étendue d’eau (mer, océan, etc …) qui marque l’extrémité d’une vaste zone de terre comme un continent. Le Finistère, comme département de la région Bretagne, porte bien son nom puisqu’il marque la fin du continent européen occidental.

En Juillet dernier, j’ai découvert une partie du sud du Finistère et j’en garde un magnifique souvenir. Il ne faisait pas loin de 27 degrés. Ainsi, cheveux au vent, épaules dénudées, lunettes de soleil chaussées, je suis fin prête pour découvrir le littoral finistérien. La balade commence par la célèbre pointe du Raz.

carte-pour-article-pointe-du-raz.jpg

La Pointe du Raz est certainement le site le plus emblématique de la Bretagne. Située à l’extrémité de la péninsule du Cap Sizun, j’ai tout de suite été envahie par le sentiment d’être au bout du bout du monde. Après avoir fait le kilomètre séparant le parking du site, j’arrive en bout de falaise et face à moi, une immensité de bleu : l’océan. Au loin, à environ 4 milles (8 km), j’aperçois l’île de Sein. Le temps est parfaitement dégagé, quelle aubaine ! L’ambiance doit être toute autre par temps déchaîné avec les vagues qui se fracassent sur les rochers. Néanmoins, même si la météo est clémente, la mer n’est pas d’huile entre la pointe du raz et l’île de Sein. Cet endroit est communément appelé le passage du Raz de Sein, passage redouté des marins à cause de ses courants violents. A cet endroit, la navigation est dangereuse tant la mer est souvent agitée. Attention également aux rochers affleurants ! Il est donc hors de question de s’endormir dans les parages. Les marins veillent et s’annoncent auprès du sémaphore de la pointe du Raz.

« Sémaphore de la pointe du Raz pour le voilier Soley, me recevez vous, parlez. Terminé »

20180707_132032

Blue ocean

20180707_132015(0)

Passage du Raz de Sein

20180707_134244

Les falaises du Raz de Sein

20180707_131453

Sémaphore du Raz de Sein

A l’extrémité de la pointe du Raz, j’aperçois le phare de la Vieille. Implanté en pleine mer et dressé sur son îlot rocheux (le rocher de Gorbella, ou « la roche la plus éloignée »), le phare a été construit entre 1882 et 1887. Du haut de ses 27 m, il éclaire et sécurise le passage du Raz de Sein. A l’époque, le phare était habité en permanence par deux gardiens. L’histoire raconte que pendant l’hiver 1925, le phare est confié à deux mutilés de guerre. Originaire de Corse, ils pensaient être nommés sur l’île de Beauté. Cependant, c’est au phare de la Vieille qu’ils seront missionnés. Malheureux ! Une tempête d’hiver bloquera le ravitaillement et la relève des deux hommes qui seront coincés sur les lieux pour 45 jours. Le quotidien est rythmé par l’angoisse, le temps qui ne passe pas, les vagues déferlantes qui agitent le phare et le vent qui siffle. Complètement à bout de force physiquement et moralement, les deux hommes hissent le drapeau noir afin qu’on vienne les chercher. Totalement pris de panique, l’un des deux gardiens refuse d’embarquer dans le bateau de la relève. Il fera donc 45 jours additionnels au phare de la Vieille avant de pouvoir enfin rejoindre la terre ferme.

90 jours de phare, angoissant, n’est ce pas ?

Le phare sera automatisé en 1995 et définitivement quitté par les gardiens cette même année.

20180707_134248

Phare de la Vieille

En passant au Nord de la pointe, j’entrevois la pointe du Van et la baie des Trépassés. Superbe plage de sable blanc, son nom vient d’une déformation du breton : « Boe An Aon » (Baie du ruisseau) en « Boe An Anao » (Baie des âmes en peine). Néanmoins, au-delà de la simple déformation phonétique, se cache une légende intimement liée à une bien triste histoire. Il parait que les corps des marins dont les bateaux s’étaient fracassés au passage du Raz de Sein venaient s’échouer sur cette plage, d’où la baie des Trépassés …

20180707_135133

Baie des Trépassés

 

20180707_134522

Baie des Trépassés

Étape incontournable en Bretagne, le site est extrêmement visité et attire de très nombreux touristes chaque année. Cet afflux de visiteurs avait d’ailleurs énormément fragilisé le site. Pour contenir ce tourisme de masse tout en préservant l’environnement, un programme de restauration avait été lancé. Au bout de quelques années, au terme des travaux engagés, le site a été classé en 2004 « Grand Site de France ». Ce label a été créé par l’État pour garantir l’excellence de la gestion des sites classés de grande renommée et de forte fréquentation. En 2017, on compte 15 Grands Sites de France labellisés ! Bravo et vivement que cette liste s’allonge année après année !

 

Partir en Bretagne à la découverte de cette région avec son patrimoine, ses panoramas, sa culture, et les légendes qui composent ses lieux : waouh !

Ready ?

Alors à vos marques, prêt, bookez !

Pop K’Nel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s